On est désolés de devoir supprimer les citations de la Parole Dictée, car Michel Potay, détenteur du Copyright illégitime sur la Parole de Dieu, menace notre hébergeur de procès.

On a remplacé ces versets par leurs références suivies de la mention de censure en rouge, pour afficher à quel point cette censure est absurde et sans fondement, et montrer ce que Michel Potay et ses ayants-droits pourront faire dans les 70 années qui viennent (temps de validité du Copyright).

L’interdiction de citer la Parole de Dieu te demandera donc plus d’effort de recherche des versets étudiés.
Dieu, le Créateur de l’infiniment petit à l’infiniment grand, a choisi avec précision Ses mots dans Sa Parole.

Lis les versets sans les ajouts entre parenthèses pour être le plus fidèle possible à la Parole que Dieu a dictée, le Vrai.

    • Comment intégrer l’assemblée d’Al Abdal ?

Il n’y a pas d’assemblée Al Abdal. Pas de structure ou d’organisation ou de groupe hiérarchisé.  Il n’y a donc pas de chef ou de guide ou de sheikh ou de maître ou de pasteur etc…

Il n’y a pas non plus d’archives ou de registre, pas de trésorerie ni de finances, pas de numéro de compte etc..

Al Abdal est le nom que nous utilisons pour désigner les individus qui :

  1. font librement le choix, de suivre la Voie du Retour à Dieu, la Voie de la dernière Création, la Voie du 7ème Jour Spirituel qui consiste à remplacer la spiritualité stagnante, sous tutelle, par la spiritualité évolutive incandescente du Fond de la Parole dénouée, qui aboutira in fine, à la transfiguration dans l’Image du Créateur.

  2. font le Pont entre le froid de la première genèse et le Four de la dernière genèse en donnant des  conseils à ceux qui le demandent, pour passer au Flate Blanc, à la Main du Créateur.

Donc quand on pratique en toute liberté, la spiritualité de la dernière genèse et que l’on tend la main à ceux qui veulent faire de même, on est fatalement un Al Abdal et on le sait. On a pas besoin de la reconnaissance de qui ou quoi que ce soit pour cela.

  • Concrètement, que doit faire celui qui se décide à sauter le pas ?

Ce qu’il doit faire, selon nous, pour passer à la dernière genèse, tourne sur trois axes principaux :

  1. Le Bien et la Bonté doivent tourner dans les frères et sœurs, et irradier d’eux.

  2. Les frères et sœurs, conscients de leur maturité spirituelle, devraient dorénavant compter sur eux-mêmes pour évoluer et pour se nourrir spirituellement. Pour cela, il faudra étudier le Fond de  la Parole dénouée par le FER. L’étude du Fond caille l’ha ou le corps spirituel qui se concrétise. L’âme ou l’ Ha, se développe ensuite progressivement grâce à la Moelle spirituelle qui monte dans la tête du frère le long du FER.

  3. Les frères et sœurs devraient se libérer totalement de toute tutelle spirituelle, de toute idole quelle qu’elle soit:  Messagers ou prophètes, papes, saints, apôtres, compagnons des prophètes, maitres spirituels,  docteurs ou savants, etc.. qui pourraient faire l’objet d’adoration de leur part. 

Le voyage spirituel vers Dieu, dont la seule boussole est le Fond de la Parole dénouée par le FER , nécessite une liberté spirituelle totale, ne tolérant aucun intermédiaire entre l’homme et son Dieu. Cette liberté spirituelle totale est garante du maintien sur la Voie du Retour.

  • Vous êtes accusés d’islamiser la Révélation d’Arès. Que répondez-vous à cela?

Il suffit de lire notre site et de comprendre notre travail pour voir que ce n’est absolument pas le cas.

Dans la dernière genèse, nous nous libérons de toute tutelle spirituelle quelle qu’elle soit. Nous sortons de tout communautarisme, toute caractérisation, toute classification, toute orientation ou tout sectarisme. Notre vision de l’humanité devient différente. Nous ne voyons plus l’humanité en groupes séparés qui se jugent et se condamnent mutuellement, ou qui s’ignorent. Nous passons à la spiritualisation pure et simple qui unit. Chacun de nous est responsable de sa propre évolution spirituelle puisqu’il est mature et co-créateur. Notre seul guide est la Parole (Bon Livre (i/5) et Coran (i/6)), Telle que définie par Dieu dans LE LIVRE, dénouée progressivement par le FER, en harmonie avec l’évolution des capacités humaines. Notre perspective ultime est le retour à la maison, à Dieu. 

Le Voyage spirituel vers Dieu ne nécessite qu’une seule boussole et guide qui est la Parole du Bon Livre et du Coran tel que Dieu lui-même le préconise : 

(i/5-6) – cf notice de censure en haut de page.

Pas de place pour l’islamisation ou la christianisation ou autre, de la Parole Pure dénouée. Celle-ci, bien au contraire, est là pour UNIR.

  • Pourquoi le Créateur, ayant prévu dans le LIVRE les failles et les erreurs de l’homme Michel, a quand même fait de lui son porte-parole et prophète Mikal ?

Nous sommes infiniment reconnaissants à tous les prophètes et messagers qui nous ont transmit les révélations successives au fil des siècles, ce qui nous a permit de grandir spirituellement.

La réponse à la question semble être que Le Créateur, par ce choix, voulait nous faire prendre conscience qu’aucun prophète quel qu’il soit, ne doit faire l’objet d’adoration et d’idolâtrie puisqu’il n’est qu’un homme comme un autre, et qu’il est temps de passer à l’étape spirituelle suivante qui n’accepte plus d’intermédiaires entre le Créateur et l’homme mature, co-créateur et responsable. La dernière genèse marque la fin des prophètes et des prophéties et le début de l’évolution spirituelle libre, individuelle, responsable, auto-alimentée et partagée, basée sur la pénitence active et l’étude du Fond de la Parole.

(xxvi/14-15) – cf haut de page. (lire plus ici)

 

  •  Pourquoi Frère Suzane accable-t-il le frère aîné par son analyse de la Parole ? Le frère aîné qui fait ce qu’il peut pour se déculturer en venant de très loin, de sa fonction de prince du culte. J’ai toujours  lu “le coucou sa caresse a le bec” comme appliquée aux coucous externes, donc les religieux dont les genoux ont les dents qui voudront nuire à la Parole. Comment Frère Suzane est-il arrivé à la conclusion qu’il s’agit de frère Michel ?

Nous avons envoyé ta question à frère Suzane qui a bien voulu te répondre:

Voici sa réponse:

Tout d’abord parlons du coucou ensuite j’aborderais les différents point que tu as soulevés :

Voici comment je suis arrivé à la conclusion que le coucou est en Mikal lui-même.

regroupons les versets qui utilisent le terme “coucou”. Il sont au nombre de trois:

(i/10), (xxi/1) et (xxxiii/19) – cf haut de page.

Nous remarquons qu’il y a « le coucou » et « les coucous ».

Le coucou est utilisé dans les versets (i/10) & (xxxiii/19)

Commençons par le verset (xxxiii/19) . Voyons le contexte :

(xxxiii/16-19) – cf haut de page :

Il est clair ici que le fou est celui qui se contente de ses acquis spirituels et qui a tendance à instaurer un système hiérarchique comparable à celui des religions de la première genèse. Dieu avertit Mikal que “le fou qui existe en lui” doit être tué, car la paille, qui est l’apparent du système religieux dont il est issu, fait le lit de ce fou en lui qui est  “le coucou”.

Le coucou est un oiseau parasite qui détourne pour son compte le nid d’autrui pour y poser ses œufs. Les oisillons du coucou se débarrassent ensuite des œufs de ce nid pour profiter exclusivement de l’apport alimentaire du couple d’oiseaux, propriétaires du nid, totalement bernés et exploités à leur insu.

Dans le cas de Mikal, le coucou est le fou en lui qui doit être maîtrisé pour éviter son influence néfaste sur la Parole reçue qui risque d’être détournée à son profit .

Passons au contexte du verset (i/10) :

(i/19-12) – cf haut de page :

Nous savons maintenant que le coucou est le fou en Mikal.

C’est la deuxième fois dans ce chapitre que Dieu nous affirme que le Bon dit de fermer les livres de l’homme ! Il insiste car il sait que ” le Coucou” ou “le fou” en Mikal ou l’homme Michel l’ecclésiastique, risque d’influencer négativement le prophète Mikal pour détourner la Parole à son profit et ceci sans que Mikal ne s’en rende compte. C’est seulement quand le coucou en Mikal est maîtrisé que Le Bon Livre peut s’ouvrir enfin et que la Parole de Mikal devient conforme à la Parole du Père.

(xxi/1) – cf haut de page :

Quant au terme « les coucous » dans ce verset, ils correspondent à ceux dont tu parles dans ta question (les coucous externes, donc les religieux dont “les genoux ont les dents” qui voudront nuire à la Parole) en la détournant à leur profit.

Tu dis que j’accable le frère aîné par mon analyse : Non ce n’est pas moi qui l’accable. Je n’invente pas une interprétation pour accabler le frère aîné. L’analyse, comme tu l’appelles, est pour moi, un travail qui consiste à dénouer la Parole, à piler sur les nœuds. Si le résultat de ce travail est accablant pour le frère aîné, ceci n’est pas de mon fait. 

Frère Suzane