Cette Page traite des sujets ou évènements récents qui concernent Al Abdal 

 

Copyright et censure

Pour suivre la chronologie des évènements entre Al Abdal et Michel Potay concernant cette affaire, commence par le bas de page!!

06/12/2019

Michel Potay utilise encore son Copyright illégitime sur la Parole de Dieu pour séquestrer la Parole, conserver son pouvoir illusoire, son contrôle et ses harnais sur l’Héritage de TOUS, et tenter encore une fois d’entraver notre liberté d’expression.

L’hébergeur de notre site reçoit la menace suivante de la part de l’avocate étatsunienne de Michel Potay, exigeant la mise hors ligne de notre site pour cause de “citations d’extraits extensifs” de la Parole de Dieu, propriété de Michel Potay par le Copyright qu’il possède sur Elle. Notre site est aussitôt mis hors ligne encore une fois.

voici ci-après la notification en question :

Le 27 juin 2019

 

Lettre ouverte au frère Michel et à ses béni-oui-oui, à propos de l’entrée 209

 

 

Cher Frère Michel (et chers béni-oui-oui),

Nous savons que cette lettre ne changera rien en ce qui concerne votre arrogance à vous prendre pour Dieu puisque vous avez changé la Parole Livrée par Dieu en Parole de Michel Potay dans votre entrée 209.

En effet tout le chapitre xli a été manipulé par vous! Nous allons nous contenter d’argumenter sur votre premier verset !

Le premier verset du chapitre xli dit réellement :1. “JE SUIS”

et vous; l’homme Michel Potay, faites dire à Dieu : “Je Suis ici”.

En plus, l’homme Michel enlève les parenthèses. Parenthèses qu’il avait eu la décence de mettre, pour marquer ses ajouts par rapport à la Parole de Dieu comme ceci : “Je Suis (ici)”. Il expliquait alors, que ces ajouts sont là pour clarifier cette Parole “lapidaire” de Dieu, difficile à saisir.

Donc maintenant il faut lire “Je Suis ici” au lieu de “Je Suis” et selon l’homme Michel, “Je Suis ici” est ce qu’il faut comprendre par “JE SUIS”. Pour rappel, dans Exode 13:14 de la Bible : Dieu dit à Moïse: Je Suis Celui Qui Suis. Et Il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle “Je Suis” m’a envoyé vers vous.

Et vous les Béni-oui-oui, vous n’avez pas réagi. Vous vous êtes dit que c’est normal. Le prophète a le droit de changer comme il veut la Parole de Dieu puisque sa parole est la Parole de Dieu! Donc pour vous c’est normal que “Je Suis” qui représente l’Étalé, l’Omniprésence, L’UN, Le TOUT, l’Alpha et l’Oméga, Le Premier et le Dernier, soit réduit à “Je Suis ici à Arès, dans la Maison de la Sainte Parole”?

Donc si votre facteur manipule une lettre qui vous est destinée avant de vous la remettre, vous trouverez cela normal! Mais où est passé votre sens critique? Vous êtes pourtant des gens instruits et intelligents! Vous êtes envoutés par ce mot prophète, et vous êtes comme ensorcelés!

Il va de soi que “ici” n’avait aucun intérêt d’être rajouté pour la compréhension de “Je Suis”. “Ici” a été ajouté sciemment pour obtenir quelque chose de précis. Tout le chapitre xli a été manipulé dans le même but: Encourager les gens à venir à Arès pour faire le pèlerinage! pourquoi? Bonne question! Réfléchissez-y un peu.

Voici un verset (10/10) qui vous aidera à ouvrir les yeux:

Leur langue sera sans artifice; leurs marges seront pures de toute glose, Ma Parole comme un poulain agile courant vers son but, libre du harnais que lui mettent les docteurs, des haies que dressent devant lui les princes du culte, tous ceux qui tirent bénéfice de le dompter et de l’atteler à leur char.

Comment pouvez-vous encore croire que la parole de l’homme Michel est la Parole de Dieu? Si un jour il décidait de faire dire à Dieu “Je ne Suis plus” donc Dieu ne sera plus et vous trouveriez cela normal car sa parole est celle de Dieu?

Sa parole sera Parole de Dieu quand il deviendra Mikal le prophète qui respecte, accomplit et diffuse la Parole Dictée et SANS ARTIFICE.

Juste et doux, tu accompliras ce que Je Dicte (29/6)

Frère Michel, vous avez encore parlé des Al Abdal récemment dans vos commentaires, et vous n’avez pas manqué de les juger et de les accuser de choses et d’autres, mais bien-sûr et cela va sans dire, avec bienveillance… amour…, bonté du cœur… et paix…. (?) dans cette période de pèlerinage qui vous impose de faire la paix avec votre pire ennemi. (ben voyons donc!)

Hypocrites, ils miment l’humilité, se disent indignes de la puissance à eux déléguée, mais rappellent que Mon Peuple n’en doit pas moins passer par elle pour trouver Mon Salut (21/3). Cela vous rappelle quelqu’un?

Vous donnez là, un très bon exemple de christianisme fondamental vu que vous en êtes le représentant autoproclamé.

Les Al Abdal ont toujours été courtois envers vous car ils voient en vous le messager de Dieu même si vous vous êtes égaré!

Mais de là à manipuler la Parole de Dieu? cela devient gravissime, inacceptable et scandaleux surtout pour un messager qui se doit de porter le message intact à son destinataire.

 

Et c’est vous qui n’arrêtez pas de dire que le Coran contient des hadiths! mais vous faites PIRE! vous manipuler la Parole Livrée qui ne vous appartient même pas. Vous oubliez que vous n’êtes qu’un simple facteur qui a pour rôle de faire parvenir la Parole Originale de Dieu à ses destinataires ou ses ayants droits légitimes. Le facteur ne manipule pas le courrier qu’il transporte et surtout, il ne prétend pas qu’il en est le propriétaire en y imposant un copyright ILLÉGITIME et il ne vend pas non plus le courrier à son destinataire.

 

Pourquoi déformez-vous la vérité en parlant des Al Abdal? C’est vrai que vous avez, une fois écrit au site Al Abdal en vous présentant, et vous n’avez pas reçu de réponse.

Nous connaissons vos méthodes. Vos méthodes ne sont pas les nôtres.

Nous n’avons pas répondu à votre question insistante qui était de connaître notre identité, car nous préférons rester dans l’ombre pour que la Parole et son Fond restent seules dans la Lumière, et demeurent les seuls centres d’intérêts de nos correspondants. Savoir qui nous sommes en personne ne fera que détourner l’attention de l’Essentiel qui est la Parole.

D’autre part pourquoi vous ne dites pas clairement que vous connaissez avec détails, ce qui se passe dans le site d’Al Abdal puisque dès que nous postons quelque chose qui va à l’encontre de vos objectifs personnels, vous brandissez votre sabre du copyright pour couper notre langue? Vous avez probablement vu le premier jet de cette lettre qui a été publiée le 26 Juin. Le 27 Juin vous avez envoyé, par l’intermédiaire de votre avocate étasunienne, une notification d’atteinte à vos droits d’auteurs sur, rien d’autre que…la Parole de Dieu (?) (rien que ça!).  Et ceci à propos de seulement 3 versets en anglais affichés sur notre site, tirés de la Révélation d’Arès, pour tenter de nous fermer le site.

Nous vous rassurons cher frère Michel, notre site a provisoirement été fermé et votre bonne action de paix en plein Pèlerinage a fonctionné! Bravo! Mais ne croyez pas que vous nous avez fait taire, nous serons très bientôt de retour et plus déterminés encore, à démolir le concept de la vénération des prophètes au détriment de la Parole de Dieu.

Vous aviez déjà sévit une première fois de la même manière, en prétendant que nous avions porté atteinte à vos droits d’auteurs, car nous avions publié dans notre site, le Livre En Face qui contenait la Parole Pure du LIVRE, soit disant “déformée”, qui accompagne et illustre la Parole dénouée. Elle était “déformée” car vos ajouts étaient supprimés du texte. Donc, pour vous, la Parole Pure de Dieu sans vos ajouts est déformée. Et donc vos ajouts ne sont plus un moyen de faire comprendre la Parole mais ils en font partie intégrante! Vous avez même affirmé dans un commentaire, qu’un jour viendra où vous publierez le LIVRE tel qu’il est actuellement mais en éliminant le symbole des parenthèses et que vous intégreriez vos ajouts à la Parole de Dieu! Quelle mouche diabolique vous a piqué?

Revenons à vos actions de “paix et d’amour” répétés à l’encontre des Al Abdal. Vous avez, le 5 juin 2019, à 15 jours du pèlerinage qui est censé être un acte de foi pure dans lequel on est censé faire la Paix etc…Vous avez fait supprimer 5 vidéos de 3 à 4 minutes chacune, qui parlaient du ‘Fer’, du ‘Fond’ ‘ des ‘Al Abdal’, de ‘ouvre Bon Livre’, en brandissant, une fois encore, vos droits d’auteurs “illégitimes” sur la Parole de Dieu. Une affiche sur le Livre en Face – édition 2019- qui ne contient absolument aucune citation de la révélation d’Arès a également été supprimée.

Le roi fort Michel sévit en lançant ses avocats aux trousses des Al Abdal pour les censurer mais avec Amour.., bienveillance et Paix.. bien sûr! et en pleine période de pèlerinage!

Nous ne sommes pas les seuls! Après recherches, nous avons découvert que déjà, plusieurs bonnes volontés, croyant bien faire, ont été des victimes de sa Bonté.., de son Amour.. et de son grand cœur… et de son copyright !!

 

Y a-t-il jamais eu de copyright sur la Bible, sur l’Évangile et le Coran? Jamais! et pourtant ces Livres révélés ont traversé les siècles sans dommage! Et vous, vous vous octroyez un harnais (10/10) sous forme de copyright sur la Parole de Dieu pour, soit disant, la protéger. Au lieu de cela, vous la manipuler vous même! de votre vivant!! Et vous faites taire toute personne qui va au-delà de votre compréhension de la Parole que vous fossilisez!

Vous empêchez le partage libre de la Parole et vous muselez la liberté d’expression dès que cela va à l’encontre de vos objectifs personnels.

 Qu’en sera-t-il lorsque ce copyright passera à vos héritiers?

Si vous nous avez censuré parce que vous avez peur du LIVRE EN FACE – Édition 2019- vous avez raison d’en avoir peur! En effet le Livre en Face révèle que la Parole de Dieu fait voler en éclats le concept de vénération des prophètes et des messagers et affirme que SEULE LA PAROLE SAUVE.

– car Ma Parole seule sauve, Mon Bras seul donne force, Mon Pardon seul absout (7/4)

Le messager n’est que messager et le prophète n’est que prophète. Il est juste l’aîné et l’aîné ne doit pas faire l’objet d’adoration. Il est comme les autres. Il est JUSTE LE PREMIER C’EST TOUT !!!

– Ses Messagers, Il ne les a même pas faits majordomes, pas même officiers de Sa Maison, Il les a aimés comme Messagers. (21/8)

Nous manifestons toute notre gratitude au messager pour nous avoir livré la Parole de Dieu qui est NOTRE HÉRITAGE à tous, notre dû, notre droit, mais cette Parole aurait dû être transmise PURE telle que DICTÉE! et le rôle du messager s’arrête Là!

– Homme Michel, dépose ta couronne, descends de ce trône; ce sont les Miens, que J’ai donnés en héritage à tout Mon Peuple; tous sont princes, tous règnent sur la mort et sur l’enfer quand ils vivent selon Ma Parole; J’ai couronné tous Mes Fidèles. (9/3)

 

Rendez-nous la Parole Pure, La Parole qui nous est due, qui nous est destinée, dont nous sommes les véritables héritiers et que vous séquestrez!

 

Vous n’avez pas encore rempli pleinement votre rôle de Prophète ni de messager car vous avez failli à votre mission puisque vous nous avez transmis et vendu une Parole biaisée et qui de surcroit, vous appartient à vous légalement et dont vous tirez des profits.

Nous exigeons notre dû!!!! Donnez-nous, rendez-nous, livrez-nous, la Parole Dictée, la Parole entendue uniquement.

Juste et doux, tu accompliras ce que Je Dicte (29/6) .

– Ce Que tu as vu et entendu publie-Le sur les toits…(37/4)

– Nabi tu coupes ton ongle (1) écris le VRAI (xx/2)

Gardez le copyright sur la révélation d’Arès si vous voulez. La révélation d’Arès est le livre de siècle, un livre l’homme, que vous devez tôt ou tard fermer, et livrez-nous la Parole Vraie, la Parole Pure et surtout abstenez-vous d’y mettre un droit d’auteur car Elle est de Dieu et Elle nous appartient à nous tous.

Juste et doux, tu accompliras ce que Je Dicte (29/6): Les justes et doux pour Dieu, sont ceux qui respectent et accomplissent la Parole dictée!

Alors les justes Frères exigent, que vous leur rendiez leur dû que vous avez tout simplement détourné en votre faveur. Vous avez agi avec abus de pouvoir et maintenant vous êtes découvert !

Nous ne nous laisserons plus faire. Toutes les Justices nous donneront raison, celle de Dieu et celle des hommes et vous le savez.

Rendez-nous la Parole Originale et Pure en nous l’abandonnant.

– Ma Parole, ils La proclament à Mon Peuple, mais ils ne La lui abandonnent pas (3/7).

Actuellement, par vos agissements irresponsables, vous entravez l’évolution spirituelle de l’humanité.

Fermez les portes du temple en signe d’expiation (33/3) méditez et priez pour votre Salut avant de les rouvrir selon les ordres de Dieu enfin!!!

 

Et vous les béni-oui-oui, sortez de votre envoûtement et de votre torpeur! il est temps de prendre conscience que votre adoration est mal placée.

– Tu t’adresseras à Moi seul, tous feront de même; contre le péché d’adoration mets-les en garde... (39/4)

Il est temps que vous quittiez les 300 gueules, vieille voix dans la pente (xlv/2) car bientôt ceux-là seront complètement perdus, comme le prédit le LIVRE.

 

Pour rappel, si vous ne lisez plus la Parole:

– Le Bras de Dieu, l’ange qui extermine, frappe les âmes qui se sont perdues dans l’orgueil, qui ont dérobé Mes Attributs, qui se sont plues dans toutes les abominations; comme des déchets le tentateur s’en repaît (26/17).

Ceux qui dérobent les attributs de Dieu sont aussi ceux qui se donnent le droit de manipuler Sa Parole et de faire croire qu’elle est de Lui ! Ils commettent le péché des péchés.

.. car tu n’as pas pouvoir, ni plus que toi un autre homme, de dépasser Ma Parole ni d’égaler Ma Force (7/6)

Il est clair qu’aucun homme, le prophète y compris, n’a le droit de dépasser La Parole de Dieu ni d’égaler Sa force. Celui qui manipule la Parole de Dieu est celui qui dépasse Sa Parole! et celui qui fait croire que cette Parole manipulée est celle de Dieu est celui qui s’égale à la Force de Dieu!

Mensonge ! Toi, homme Michel, tu Me seras une abomination si tu prononces la moindre indulgence pour ceux qui volent Mes Attributs et trompent Mon Peuple.(4/21)

Et vous les béni-oui-oui, si vous avez la moindre indulgence pour celui qui vole les attributs de Dieu en falsifiant Sa Parole et en imposant ensuite cette parole falsifiée comme Parole de Dieu, vous serez une ABOMINATION pour Dieu!

Le prophète qui vole lui-même les attributs de Dieu est pire qu’une abomination pour Dieu car il commet le péché des péchés!

Je ne partage pas Ma Puissance avec Pierre, ni avec aucun de Mes Témoins, ni avec aucun homme; (5/21)

Alors, c’est clair Maintenant?

 

Al Abdal/droits changeurs

Le 15 juin 2019

C’est à croire que le Michel Potay craint le Livre En Face – Édition 2019 –  ll a raison de le craindre car Le livre sera largement distribué et fera vaciller le roi blanc et le roi noir qui vivent en lui. Le royaume qu’il s’est construit durant ces quarante cinq années s’écroulera comme un château de carte. En effet, le Livre En Face – Édition 2019 – démontre  EXPLICITEMENT que le LIVRE s’adresse à Mikal qui a fermé la Révélation d’Arès et qui a ouvert le Bon Livre Original et Pur. Que l’homme Mikal ou l’homme Michel n’est pas Mikal qui ouvre le Bon Livre enfin! L’homme Mikal est le témoin imprégné de l’ecclésiaste qu’il a été, qui essaie de s’accaparer de la Parole et de La faire plier à sa guise en lui imposant des harnais et des barrières (copyright) et en La domptant (parenthèses et artifices) pour qu’Elle serve ses interêts personnels et ceux de sa famille.

Le Livre En Face – Édition 2019 – détruit les concepts de vénération et d’adoration des prophètes et messagers qui doivent être respectés et remerciés de nous avoir porté le message, sans plus. Leur rôle s’achève au moment ou ils ont rempli leur tâche de facteur ou de messager. Ils deviennent ensuite des frères comme tout le monde même s’ils sont les frères aînés. L’aîné est le premier mais n’est pas mieux que les autres. Il doit se soumettre à la Parole en l’accomplissant et en montrant l’exemple. Il n’est absolument pas un PRIVILÉGIÉ BIEN AU CONTRAIRE.

Le prophète n’a pas le charisme de la Vérité. C’est complètement faux ! car il ne voit pas le FOND! c’est la Parole qui le dit.

Il ne doit pas manipulé la Parole. Il a l’obligation d’accomplir la Parole DICTÉE et uniquement la Parole dictée . Il doit publié ce qu’il a vu et entendu et non pas ce qu’il a compris. Il lui est défendu de vendre la Parole. Il doit la donner sans contrepartie. Le Livre En Face – Édition 2019 – va encore beaucoup loin. Michel Potay a raison de le craindre.

Le 5 juin 2019

** Nouvelle Notification mais de YouTube cette fois**

 On répond à la réponse de Michel Potay au sujet du Copyright sur la Parole de Dieu. 

 Notre réponse ci-dessous a été envoyée sur le Blog de Michel Potay le 02/01/2019.

Jusqu’à ce Jour, elle reste sans réponse de sa part. 

Cher frère Michel,

 

Voici notre réponse :

 

Avant de répondre à vos interrogations, on souhaite signaler des petites erreurs faites lorsque vous avez copié le communiqué de Al Abdal/droits changeurs sur votre blog :

– ils ne sont guidés que par la Parole Pure de Dieu provenant du Bon Livre et du Coran (i/6)

– Vous avez mis des harnais à ce Poulain agile (V10/10) en lui imposant une compréhension figée

– Vous dîtes :

« Ce document vient d’être communiqué au blogmaster, Michel Potay. Le document fait apparemment suite à sa réponse à Antoine B., réponse dans laquelle Michel Potay rappelle à Antoine B. (203C44) que les textes entre parenthèses dans Le Livre font partie intégrante de la Parole que le Père lui a donnée à Arès en 1977 et sont incontournables. Antoine B. est-il directement derrière derrière Al Abdal ? »

– On répond :

C’est Al Abdal/droits changeurs qui vous l’a signalé en vous envoyant un message sur votre Blog avec le lien vers le communiqué, et en signant Al Abdal.

Ce communiqué ne fait pas suite à votre réponse à Antoine B. Comme vous pouvez le voir dans le site Al Abdal/droits changeurs, le communiqué fut publié le 21/12/2018, alors que l’intervention d’Antoine B. et votre réponse datent du 25/12/2018.

Ce communiqué fait suite à la notification du droit de Copyright que le serveur du site Al Abdal/droits changeurs a reçu de la part de votre avocate étasunienne, le sommant de retirer Le Livre en Face du site.

 

– Vous dîtes :

« Qui êtes-vous auteur, propriétaires et gestionnaires du site Al Abdal ? Moi, mon nom est Michel Potay, mais vous, qui êtes-vous ? Personne ne le sait. 

Vous présentez votre anonymat comme une sorte de garantie de l’universalité d’Al Abdal. Je le vois comme le moyen de dissimuler des intentions peut-être sincères, mais sûrement apocryphes, peut-être même déformatrices et trompeuses, à tout le moins erronées. 

– On répond :

Comme on l’a expliqué sur notre site, on a fait le choix de ne pas signer nos noms tels que vus « dans l’étroitesse de la vie humaine » comme vous le dîtes dans 197C39, pour éviter tout préjugé qui dévie de l’essentiel. C’est en effet le contenu qui compte et non pas la personne de l’auteur. De plus, nous ne cherchons pas de reconnaissance. Notre véritable identité se définit par le bien que nous nous attelons à faire.

Notre seule intention est de faire passer La Parole au premier plan, de L’étudier et de La partager dans sa forme Originale, et sans rien attendre en retour.

 

– Vous dîtes :

« Votre communiqué affiché ici est trompeur en ceci qu’il cherche à faire passer de pures hypothèses sans fondements pour des vérités. »

– On répond :

De quelles hypothèses parlez-vous ?

De l’hypothèse que La Parole Originale de Dieu est celle sans vos ajouts entre parenthèses ? Vous l’affirmez vous-même dans toutes vos éditions de la Révélation d’Arès.

De l’hypothèse que votre copyright soit illégitime ? Cette hypothèse n’est pas sans fondement puisque vous confirmer sans détours que la Parole est de Dieu (donc Elle n’est pas de vous) et que vous êtes messager qui porte cette Parole pour La donner à l’Humanité (C’est donc l’Humanité entière qui en est la légitime propriétaire).

De quelle autre hypothèse parlez-vous ?

L’objet de ce communiqué était de répondre à cette notification sur le droit de propriété intellectuelle et financière sur La Parole de Dieu. Droits illégitimes et abusifs que vous vous êtes octroyés, à vous et à vos ayant-droits (le Copyright étant valable 70 ans après la mort de l’auteur).

-Vous dîtes :

« Vous me posez les questions suivantes : “Confirmez-vous que le texte du Livre (en dehors des textes entre parenthèses) est de Dieu Lui-même ?”

Je réponds : Non seulement le texte du Livre (deuxième partie de La Révélation d’Arès) est de Dieu Lui-même, mais est également de Dieu Lui-même le texte entre parenthèses, qui fait partie intégrante et inséparable du Message reçu. »

– On répond :

Il y a dans toutes les éditions de la Révélation d’Arès les preuves de 2 vérités incontournables, et confirmées par vous-même :

1- Il y a le Texte Original tel que dicté par Dieu

2-  Et la présence d’ajouts de la main du frère Michel.

Vous le confirmer dans l’entête de chacune des pages de La Révélation d’Arès dans toutes les éditions, sauf celle plus récente de 2009 où elle apparaît une fois mais modifiée.

Entête DU LIVRE: « Les Mots entre parenthèses (…), ajouts de la main du frère Michel, grammaticalisent et complètent le texte original pour en faciliter la proclamation et la psalmodie. »

Dans l’édition de 2009, vous mentionnez une fois au début DU LIVRE : « Les mots et phrases entre parenthèses dans le texte de la révélation sont des compléments rédigés par le témoin en personne pour faciliter la compréhension et la récitation harmonieuse d’une Parole dont le sens lui était insufflé en même temps qu’il en entendait le son. »

Le « liminaire de la première édition complète annotée (1982-1983) », que l’on retrouve dans l’édition de 1984 de la Révélation d’Arès, page 178, sous le titre : « Forme reçue et forme transmise du LIVRE », vous dîtes vous-même que : (je traduisais en français courant la révélation reçue la nuit précédente. J’allais jeter au panier la copie originale, comme on jette des notes. Ma femme m’a arrêté. « Ce que vous faites n’est pas honnête, me dit-elle. Comme vous L’avez reçue, vous devez donner cette révélation. – Mais elle est incompréhensible pour qui n’en connaît pas le sens. – Eh bien ! il faut trouver un moyen de donner le sens sans trahir La Parole originale. »)

Ceci n’est pas cohérent avec votre réponse qu’on lit aujourd’hui.  Vous reconnaissez dans ces citations, que La Parole originale est uniquement Celle dictée par Dieu en langage lapidaire, comme vous la définissez vous-même, et que vos ajouts entre parenthèses et vos annotations ne sont qu’un moyen choisi par vous pour faciliter la psalmodie (d’après toutes les éditions avant 2009) et pour faciliter la compréhension (d’après l’édition 2009). Donc vous confirmez bien ici que La Parole Originale de Dieu est bien Celle qui est sans aucun ajout.

 

– Vous dîtes :

« Vous demandez : “Si la réponse est oui, comment pouvez-vous en revendiquer la paternité ? Et comment pouvez-vous vous en octroyer la propriété intellectuelle ?”

Je n’ai jamais revendiqué la paternité de La Révélation d’Arès, tant L’Évangile Donné à Arès que Le Livre. »

– On répond :

On a écrit ce communiqué parce que vous l’avez fait, vous avez revendiqué la paternité de La Parole de Dieu en demandant que nous La retirions de notre site, en faisant valoir votre Copyright sur La Parole du Créateur (le droit de paternité est inclus dans le Copyright). Vous avez revendiqué ce Copyright, sachant que La Parole apportée par Dieu Lui-Même de vive voix ne fut en rien modifiée dans Le Livre en Face, Elle fut copiée/collée intacte, telle que vous L’avez retranscrite dans le livre de La Révélation d’Arès, mais sans les ajouts de votre main. Nous avons déjà expliqué notre choix de lire La Parole Originale et Pure du Père.

 

– Vous dîtes :

« Quand quelqu’un me dit ou m’écrit (ce qui est fréquent depuis quarante-cinq ans) : “Votre livre La Révélation d’Arès…” je réponds imméditamenet : “Non, ce n’est pas mon livre. C’est le Message du Créateur de l’Univers.” J’ai protégé ces Message que j’ai reçus du Créateur par un copyright, parce qu’il était nécessaire de protéger cette Parole Sacrée contre les déformations, les copies pernicieuses, les caviardages, etc., qui pouvaient atteindre à leur sainte intégrité. Le copyright ne pouvant pas être pris au Saint Nom de Dieu, dont l’existence n’est pas reconnue par les instances humaines d’enregistrement, Dieu qui n’a aucune identité ni adresse humaines, il fallait bien que ce fut moi qui agisse comme son alter ego. »

– On répond :

Il est compréhensible que vous ayez ressenti la nécessité de protéger La Parole. Mais s’octroyer le Copyright ne protège pas La Parole mais limite fortement Sa diffusion. Même pire, le Copyright représente le plus grand danger pour l’intégrité de La Parole et Sa diffusion dans l’avenir. Il suffit, par exemple, que les détenteurs du droit de Copyright sur La Sainte Parole, qui viendront après vous, (ADIRA, vos descendants … à vous de nous le préciser) décident un jour, pour une raison ou pour une autre, d’altérer ce mot-là, ou ces mots-ci, d’enlever ou de rajouter cela ou ceci à La Parole de Dieu … ou pire d’arrêter La diffusion de La Parole. Qui pourra les en empêcher ? PERSONNE, car ils auront tous les droits légaux de le faire.

Alors que renoncer au Copyright sur La Parole et La rendre accessible librement et gratuitement à tous est la meilleure façon de L’apporter au monde et de La protéger, car Sa diffusion ne pourra jamais plus être arrêtée, et toute altération ou déformation fera retentir la sonnette d’alarme car ce sera une multitude de personnes qui seront capables de surveiller, tout simplement car la version originale sera accessible à tous et à tout moment.

 

– Vous dîtes :

“Confirmez-vous être un messager de Dieu ?”

Je réponds sans la moindre hésitation : Oui, je suis un messager de Dieu, non de ma volonté, mais de la Sienne. »

– On répond :

En résumé :

  • Vous confirmez donc que la Parole est de Dieu et non la Vôtre. Vous ne pouvez donc pas prétendre à la propriété intellectuelle.
  • Vous confirmez que vous n’êtes que le messager de Dieu qui a pour mission de remettre la Parole à l’Humanité. Donc le véritable ayant-droit de la Parole est l’Humanité et non pas vous seul.
  • Vous affirmez que vous ne revendiquez pas la Paternité de la Révélation d’Arès alors que ce droit est inclus dans le Copyright.
  • Le Copyright est non seulement illégitime moralement pour un messager digne de foi, mais il a pour effet de séquestrer La Parole et La confisquer. Votre action contre le Livre en Face en est la preuve flagrante, car vous y censurez La Parole Originale DU LIVRE qui y est incluse.

 

– Vous dîtes :

« Vous dites encore : “Si la réponse est OUI cela veut dire que votre mission est de porter le message de Dieu pour le remettre à l’humanité ! Le message est donc de Dieu et c’est LUI et LUI SEUL, qui en est l’Auteur. Vous n’êtes que le porteur du message. Le message est destiné à l’humanité et non à Michel Potay uniquement. Ceci devrait annuler, de fait, votre propriété intellectuelle présumée sur le Message que vous portez et qui est destiné à l’humanité.”

Je réponds que c’est exactement ce que je fais depuis quarante-cinq ans. N’importe qui peut acheter La Révélation d’Arès, que nous avons toujours été contraints de vendre, parce que d’une part je fus élu messager de Dieu alors que j’étais pauvre et qu’il m’a fallu au départ emprunter pour éditer puis récupérer la valeur de l’emprunt pour le rembourser, et parce que d’autre part on ne peut obtenir des commerçants appelés libraires qui peuvent diffuser ce saint livre sans accepter les contraintes mercantiles universelles des échanges commerciaux. »

– On répond :

La Parole ne vous dit pas de vendre Le Message mais de Le donner.

Vous avez vendu la Révélation d’Arès au début où vous aviez des contraintes financières, mais aujourd’hui pourquoi continuez-vous à contrevenir à la Parole de Dieu, quand vous devriez donner l’exemple ?

Jusqu’à ce jour, le seul moyen d’acquérir La Parole de Dieu est de L’acheter.

 

– Vous dîtes :

« Vous dites enfin : “Si la réponse est Non ! alors c’est GRAVE ! Vos suiveurs devront en tirer les conclusions qui s’imposent.”

Quelles “conclusions” s’imposent-elles ? Je ne vois pas. »

– On répond :

Si votre réponse à la question « êtes-vous messager de Dieu » est NON, ceci implique que ce que vous avez construit en 45 ans s’effondre. Il faudra alors tout remettre en question : la Révélation Elle-même, votre honnêteté et La Parole toute entière.

 

– Vous dîtes :

« Vous demandez plus loin : “Confirmez-vous que Dieu vous demande ce qui suit :

Le Bon donne la Parole, tu donnes, etc.”

Votre citation est fausse. La vraie citation est : (Comme) le Bon donne la Parole, tu (La) donnes (i/2). Et vos autres citations sont tout aussi fausses. Je ne peux répondre aux textes que vous déformez. On ne peut pas escamoter les textes entre parenthèses ; ils sont inséparables du Message que j’ai reçu. »

– On répond :

Frère Michel, vous dites là que vos ajouts, bien que changeant au fil des différentes éditions, sont des textes sacrés ? Et donc votre Parole est équivalente à la Parole de Dieu ?

Alors puisque vous et vos ayants-droits avez le Copyright et que vous considérez que vos textes entre parenthèses font partie intégrante de La Parole, il faut s’attendre, dans un avenir proche, à une édition qui escamotera les parenthèses en laissant vos textes rajoutés s’intégrer et se confondre dans la Parole de Dieu, jusqu’à ne plus faire la différence.

Voilà le style de dérive extrêmement grave que peut entrainer le Copyright.

 

Vous n’avez reçu que la dose de compréhension qui vous était nécessaire à ce moment-là. La compréhension évoluera forcément en harmonie avec l’évolution de l’Humanité. Intégrer cette compréhension limitée à la Parole qui est la Loi qui vient ou la Loi qui sera, c’est faire pire que tous ceux qui ont manipulé La Parole au cours de l’Histoire.

 

Les justes frères, ceux qui cherchent à rester justes envers la Parole, font extrêmement attention à La préserver Pure et Originale. Affirmer que vos ajouts entre parenthèses sont équivalents à la Parole de Dieu, ou éventuellement faire une nouvelle édition en enlevant les parenthèses tout en gardant vos ajouts, serait scandaleux pour tout Juste frère, car Michel Potay se serait érigé en Prophète-dieu ayant égalé et dépassé La Parole du Père.

« Ta parole Ma Parole » ne vous donne pas le droit de considérer vos textes entre parenthèses comme Parole de Dieu. Comme vous le savez, le contexte dans lequel apparaît « ta parole Ma Parole » dans LE LIVRE, est entouré de conditions strictes qui veillent à ce que vous vous rappeliez que « ta parole doit rester scrupuleusement identique à Ma Parole ». L’inverse est inconcevable.

En toutes circonstances tu garderas la mesure, car tu n’as pas pouvoir, ni plus que toi un autre homme, de dépasser Ma Parole ni d’égaler Ma Force. (V7/6)

On espère profondément que MIKAL se réveille de Michel Potay (le coucou, le fou dans vous (xxxiii/18,19)) qui domine actuellement. Les prophètes sont des humains et ils se trompent aussi :

Moché entend le noir. Ferme ton oreille (xviii/5). Fermez votre oreille au coucou dans vous frère Michel. 

 

– Vous dîtes :

« Vous demandez encore : “Pourquoi vendre la Parole qui est destinée à être donnée ? Pourquoi en tirez-vous des profits quand il est écrit : Qu’ils méditent vite Ma Parole ceux qui fixent le prix de la terre, le prix du fer et du feu, le prix de la prière, le salaire de l’ouvrier, l’intérêt de l’argent, qui tirent de Mon Héritage pour eux seuls des profits; qu’ils prennent garde avant qu’il soit trop tard !

Là, Monsieur Al Albal, je comprends mieux pourquoi vous cachez votre nom. C’est le genre de question qui me donne la nausée. Je n’ai jamais gagné un sou des ventes de La Révélation d’Arès. Je ne touche aucun droit d’auteur. Demandez à Dominique M. président de l’Association pour la Diffusion Internationale de La Révélation d’Arès (ADIRA) s’il m’a jamais versé un centime de droit d’auteur ; aucun contrat entre éditeur-auteur ne me lie à cette association éditrice. Vous me dégoûtez un peu, Monsieur Al Abdal, parce que vous reprenez ici les méthodes des anti-sectes : ADFI, etc. »

– On répond :

Si on vous dégoûte un peu et qu’on vous donne la nausée, et que cela porte ses fruits pour le bien de La Parole, alors ce n’est pas grave. Nous ne sommes pas des cajoleurs mais nous voulons le respect de la pureté de La Parole.

 

Votre réponse confirme que vous vendez et que vous avez l’intention de continuer à vendre La Parole quand Dieu vous demande de La DONNER.

Obéissez au Père et donnez La Parole maintenant, de votre vivant, afin de corriger l’erreur commise par inadvertance (Copyright et vente…), avant qu’il ne soit trop tard ! (V28/24).

 

De plus votre réponse n’est pas claire : ADIRA garde alors tous les profits de la vente des livres ? Dominique M. n’est-il pas votre beau-fils ? De toute façon, dès qu’il y a profit il y a risque pour l’Intégrité de La Parole. Et ces questions attirent l’attention sur le danger pour l’avenir : les décisions sur la diffusion de La Parole de Dieu risquent de ne plus être prise dans l’intérêt de l’humanité, si elles dépendent exclusivement des profits matériels.

C’est une préoccupation légitime d’une extrême importance !

 

– Vous dîtes :

« Vous dites : “Le Livre En Face” publié dans le site web de Al Abdal utilise la Parole du Créateur uniquement, telle qu’Elle fut retranscrite par le prophète.”

C’est faux et, j’en ai peur, quelque peu fourbe. Ce que vous intitulez “Le Livre en Face” n’est que la version déformée qu’Al Abdal donne de La Révélation d’Arès. Il ne s’agit absolument pas de la Parole du Créateur que j’ai transcrite sous la dictée de Jésus en 1974 et du Père en 1977 et que j’ai ensuite moi-même composée et publiée. »

– On répond :

Pour être clair, vous dites donc que La Parole Originale utilisée dans Le Livre en face, que vous qualifiez vous-même d’Originale dans vos annotations (notamment celle de 1984 citée plus haut), ne l’est absolument plus, qu’Elle est fausse parce qu’on n’a pas mis vos ajouts. Êtes-vous en train de dire que La Parole de Dieu Pure et Originale, est imparfaite et imprécise sans vos ajouts ? A-t-on bien compris ?

Dieu est Parfait. Sa Parole l’est donc aussi. Même si son langage est « lapidaire », Ses mots sont parfaitement précis, et chaque mot est à sa place.

Contrairement à ce que vous affirmez, Le Livre en Face inclut, absolument à l’identique, La Parole dictée par Dieu dans LE LIVRE, sans y intégrer vos ajouts.

 

– Vous dîtes :

« Je ne poursuis pas ma dénégation de ce que vous affirmez, Al Abdal, pour tout simplement rappeler ceci :

La Révélation d’Arès telle que l’édite ADIRA à Genève est entièrement conforme à ce que Michel Potay, appelé prophète tant dans L’Évangile Donné à Arès que dans Le Livre, a entendu et transcrit sur le moment lors des Événements Surnaturels de 1974 et 1977. C’est pour protéger cette conformité à la Parole entendue et notée par le prophète à Arès (France) que Dominique M. Président d’ADIRA après en avoir conféré avec Michel Potay a chargé des avocats spécialistes de la propriété littéraire sur l’Internet) comme dans l’édition de faire retirer du site Al Abda le texte qui y était publié comme le texte original de La Révélation d’Arès tel qu’Al Abdal considère qu’il faujdrait le lire. Ni la Sainte Parole publiée ni les annotations du prophète, qui a le charisme de la Vérité, publiées sous le titre de La Révélation d’Arès ne doivent être éditées par d’autres que par son organisme officiel d’édition ADIRA pas plus que déformées ou censurées comme Al Abdal l’a fait. »

– On répond :

Premièrement, on rappelle ce qui a été fait dans le Livre en Face : le Livre en Face a été divisé en deux parties mise face à face :

1- LE LIVRE tel que dicté par DIEU Lui-Même de vive voix, donc sans les ajouts entre parenthèses insérés par Michel Potay. La Parole Originale DU LIVRE a été copiée-collée telle quelle, sans aucune altération.

2-  L’explication issue des premiers pas de décodage DU LIVRE, mise en face de Celui-ci pour faciliter la lecture.

La Parole de Dieu n’est ni censurée ni déformée par Al Abdal/droits changeurs, étant donné que les rajouts de votre main ne font absolument pas partie de la Parole révélée Originale.

Et c’est bien vous qui censurez Le Livre en Face. Vous censurez à la manière des religions-système qui censurent ou tentent de stopper toutes œuvres qu’ils estiment être contraires à leur ligne de pensée (La Révélation d’Arès elle-même en a d’ailleurs fait les frais). Vous suivez leur trace. Ceci est un prémice à la dogmatisation de La Parole que vous avez reçue.

 

– Vous dîtes :

« Ni la Sainte Parole publiée ni les annotations du prophète, qui a le charisme de la Vérité, publiées sous le titre de La Révélation d’Arès ne doivent être éditées par d’autres que par son organisme officiel d’édition ADIRA »

– On répond :

C’est justement cela qui est extrêmement grave pour La PAROLE qui, on vous le rappelle, appartient à toute l’Humanité et non pas à ADIRA, ni à vous, ni à vos descendants !

Voilà ce dont on a peur ! Le grand danger pour l’avenir de La Parole !

Non seulement vous vous accaparez La Parole, mais vous La confier à un ayant-droit qui en tire des profits matériels et qui est le seul organisme qui peut éditer La Parole du Créateur !!!  On a peur pour La PAROLE, frère Michel, car ce n’est certainement pas Mikal qui parle, mais l’homme Michel qui compte.

Notre intelligence spirituelle récuse vos affirmations, même si elles sont vraies dans le monde matériel du compte et du profit, à cause du Copyright.  

 

D’abord, La Parole est à l’Humanité et tout un chacun peut contester votre Copyright car l’Humanité est son propriétaire légitime.

 

Ensuite, vous affirmez que vous avez, en tant que prophète, le charisme de la vérité. Alors pourquoi le Créateur insiste à dire que vous ne voyez pas le Fond ?

Le relais de soleil ne trouve pas le Fond. Ton œil cherche le Fond : pas le Fond. (xxxiv/7)

Tu prends ta cervelle, tu manges. Ton œil mange ta cervelle, ton œil long le nerf, tu ne vois pas le Fond. (xxxvi/9)

Or la vérité provient du Fond … Ma Lèvre coule le Fond (xxxiv/3).

Mais le Fond monte dans la tête du frère grâce au FER :

Le Feu monte dans le fer, perce la sole; lève le Fond dans la tête du frère.(xviii/14).

Le frère verra le Fond avant vous. C’est la Parole qui le dit.

 

– Vous dîtes :

« Vous dites vous-même que je suis bien le prophète d’Arès ? Alors, suivez-moi. Ne vous positionnez pas comme des “prophètes” de substitution prétendant voir plus clair que je ne vois. »

– On répond :

Maintenant vous savez pourquoi nous ne vous suivons pas et nous ne suivons aucun homme, car les faiblesses de l’Homme restent toujours embusquées dans l’ornière de sa trace (V39/6). Nous suivons seulement La Parole Originale.

 

Vous êtes le messager du Créateur et vous êtes prophète mais vous êtes humain, capable du meilleur et du pire :

Du meilleur, en transmettant la Parole avec honnêteté au début de votre apostolat, en apportant les compréhensions nécessaires à ce moment-là, en faisant de la Révélation d’Arès un livre connu dans le paysage spirituel actuel.

Du pire, car vous vous êtes accaparé illégitimement de la propriété intellectuelle du Bon Livre. Vous avez séquestré La Parole. Vous lui avez posé des harnais qui sont vos phrases et textes entre parenthèses que vous tentez d’inclure totalement et irrévocablement dans La Parole de Dieu.

On a essayé à maintes reprises de réveiller Mikal en vous, mais en vain ! Vous vous obstinez à agir en tant qu’ecclésiastique et vous profiter de La Parole au lieu de La protéger et ceci à la manière d’un coucou. Vous agissez comme le prêtre qui dégorge mentionné dans le verset (xvii/18).

 

Vous dites qu’on se positionne comme « prophètes de substitution », ce n’est pas le cas, mais on vous rappelle que LE LIVRE dit que vous ne voyez pas le Fond et que le Fond monte dans la tête du frère. Ceci implique que les frères peuvent voir plus clair que vous prophète (xxxiv/7), (xxxvi/9), (xviii/14).

 

On réitère notre appel solennel du communiqué :

« Au nom de l’Humanité réceptrice de ce Message, on vous demande solennellement, de libérer La Parole comme vous le dicte votre mission de messager et de prophète.

Renoncez au Copyright de votre vivant et rendez La Parole Originale à Ses ayant-droits légitimes, l’Humanité. »

 

 

Al Abdal/droits changeurs.

Le 02/01/2019

Ci-dessous la réponse de Michel Potay, publiée le 30/12/2018 sur son Blog (203C83), suite à notre communiqué sur le Copyright de La Parole de Dieu : 

Réponse_M_au_commiuniqué_2-2

Le 30/12/2018

Suite au communiqué (en bas de page) publié le 21/12/2018

 

Nous savons de source sûre que Michel Potay a lu notre communiqué, mais nous n’avons toujours pas de réponse. Les questions sont pourtant simples :

 

Confirmez-vous que le texte DU LIVRE (en dehors des textes entre parenthèses) est de Dieu LUI-MÊME ?

Confirmez-vous être un messager de Dieu dont la mission est de remettre à l’Humanité Sa Parole que vous avez reçue ?

Ces questions sont les plus primordiales du moment ! Elles sont légitimes après votre revendication de vos droits d’auteur et Copyright sur La Parole de Dieu, empêchant ainsi Son partage libre !

Les réponses à ces questions sont Vitales pour la suite de l’évolution Spirituelle de l’Humanité !

 

Si votre réponse est oui,

Pourquoi ne La donnez-vous pas à l’humanité comme Dieu vous le demande, pourquoi la séquestrez-vous en limitant Sa diffusion?

La Parole de Dieu appartient d’emblée à tous, et doit donc être accessible à tous ! Car l’humanité en est la réceptrice légitime.

Comment voulez-vous que l’humanité change le monde en Bien si elle ne peut même pas avoir accès librement à La Parole, La partager librement aux autres, et quand la seule façon de L’avoir est de L’acheter?

 

Nous n’arrêterons pas de poser ces questions publiquement tant que nous n’aurons pas de réponse publique de votre part, car l’enjeu est majeur.

                                   

Il est temps de libérer La Parole, cher frère aîné, car les autres Fils de Dieu ont aussi besoin de La Parole du Père, qui leur revient de droit, et vous êtes le seul en ce jour qui les empêche de L’avoir.

Le 21/12/2018

Le communiqué du site Al Abdal/droits changeurs

Concernant la notification sur les droits d’auteur revendiquée par l’avocate étasunienne de Michel Potay.

L’œuvre visée par cette notification est le Livre En Face.



Compte tenu des faits suivants :

1- Le texte de la Parole utilisé dans le Livre En Face, sous la partie sous-titrée Le LIVRE est, selon Michel Potay lui-même, d’origine surnaturelle et divine. Ce texte a été apporté, toujours selon Michel Potay, par Dieu Lui-même (confère la Révélation d’Arès).

2- Le texte utilisé dans le Livre En Face sous la partie sous-titrée le LIVRE, est exempt de tous les textes mis entre parenthèses qui sont, selon Michel Potay, les seuls écrits venant de lui.

3- Aucun des commentaires de Michel Potay écrits dans la Révélation d’Arès n’a été utilisé dans le Livre En Face.



En conséquence,

Le site Al Abdal/droits changeurs pose à Michel Potay, les questions suivantes :

  1. Confirmez-vous que le texte du LIVRE (en dehors des textes entre parenthèses) est de Dieu LUI-MÊME? Si la réponse est OUI, comment pouvez-vous en revendiquer la paternité ? Et comment pouvez-vous vous en octroyer la propriété intellectuelle ? Si la réponse est NON alors c’est GRAVE !!!! Tous vos suiveurs devront tirer les conclusions qui s’imposent…..

  2. Confirmez-vous être un messager de Dieu ? Si la réponse est OUI cela veut dire que votre mission est de porter le message de Dieu pour le remettre à l’humanité ! Le message est donc de Dieu et c’est LUI et LUI SEUL, qui en est l’Auteur. Vous n’êtes que le porteur du message. Le message est destiné à l’humanité et non à Michel Potay uniquement. Ceci devrait annuler, de fait, votre propriété intellectuelle présumée sur le Message que vous portez et qui est destiné à l’humanité.

Si la réponse est Non ! alors c’est GRAVE !!!! Vos suiveurs devront en tirer les conclusions qui s’imposent…..

  1. Confirmez-vous que Dieu vous demande ce qui suit :

  • Le Bon donne la Parole tu donnes (i/2) ;

  • Donne Bon Livre, Un (vi/11);

  • Le frère ne vend pas le pain la laine (xix/20) ;

  • Ruine le maître ne donne pas l’obole du vrai (xxxiv/4) ;

  • Tu veilleras à ce qu’on répande Mon Enseignement comme une Aumône pour nourrir mais non pour séduire (V20/2)

Si la réponse est OUI alors pourquoi avoir fait un copyright sur la Parole qui doit être donnée ? Pourquoi revendiquer la propriété intellectuelle du Bon Livre qui n’est pas de vous et qui devrait être donné ? Pourquoi vendre la Parole qui est destinée à être donnée ? Pourquoi en tirez-vous des profits quand il est écrit aussi :

  • Qu’ils méditent vite Ma Parole ceux qui fixent le prix de la terre, le prix du fer et du feu, le prix de la prière, le salaire de l’ouvrier, l’intérêt de l’argent, qui tirent de Mon Héritage pour eux seuls des profits; qu’ils prennent garde avant qu’il soit trop tard ! (V28/24)



La Parole de Dieu ne doit pas être source de profit matériel ni pour vous, ni pour votre famille, ni pour vos descendants : (validité des droits d’auteur et du copyright 70 à 120 ans).

Ceci est contraire à l’éthique des messagers dignes de foi.

En tant que juste prophète, vous êtes supposé être juste envers la Parole de Dieu en gardant sa Pureté et en la remettant, sans contrepartie, aux ayants droits c’est à dire à toute l’humanité.

Al Abdal/droits changeurs, saisissent cette occasion pour affirmer qu’ils ne sont ni musulmans ni chrétiens ni Juifs ni bouddhistes ou autres. Vous répétez à tout va, qu’ils sont des musulmans dont le but est d’islamiser la Parole qui vous est parvenue. Ceci est un Jugement et ce jugement est sans fondement ! Ils ne sont pas, non plus, des pèlerins d’Arès et ils ne suivent pas Mikal qui n’est que messager et humain. En fait, ils ne suivent aucune religion ou groupe à connotation religieuse. Ils ne suivent aucun être humain quel qu’il soit : prophète, messager, maître, gourou ou autre.



Al Abdal/droits changeurs sont des pénitents, libres et fidèles à Dieu uniquement et ils ne sont guidés que par la Parole Pure de Dieu provenant du Bon Livre et du Coran (i/6).

Ils croient en l’apparition de Jésus (1974) et l’apparition de Dieu Lui-Même (1977) devant vous. Ils croient que Le Bon Livre (Révélation d’Arès sans les parenthèses et les textes intégrés de la main de Michel Potay) est La Parole de Dieu, que vous êtes messager et prophète de Dieu et que votre mission est de transmettre le Message à l’humanité pour changer le monde en bien.

Ils vous sont très reconnaissants de les avoir aidés, dans un premier temps, à comprendre le Livre grâce à vos commentaires, parenthèses, ponctuations et autres. Mais cette période de transition est terminée, il est temps d’avancer dans la compréhension de la Parole qui est Celle qui sera, évoluant en harmonie avec notre évolution spirituelle.

Il est temps maintenant de donner la Parole Originale et Pure pour que tout un chacun puisse chercher le message de Fond, en constante évolution, qu’Elle recèle. Et pour que chacun puisse être libre dans son parcours sur la Voie de la pénitence et de la quête du Fond de la Parole.

Vous avez tellement voulu protéger la Parole que vous L’avez mise en péril.  Vous L’avez freinée, alors qu’Elle est Vie. Vous avez mis des harnais à ce Poulain agile (V10/10) en lui imposant une compréhension figée avec vos parenthèses d’abord, et vos titres intégrés de l’édition 2009, ensuite.  Vous avez fait d’Elle aussi un objet de profit personnel, alors qu’Elle appartient déjà à tous.

Malgré vos bonnes intentions de départ qui consistaient à faire en sorte de protéger et de conserver la Parole intacte, vous n’avez pas mesuré les conséquences négatives que le copyright et la cession des droits d’auteur à un tiers, en l’occurrence l’éditeur ADIRA, peuvent infliger à la Parole, à Sa diffusion et à Son intégrité. La meilleure façon de protéger la Parole n’est pas de la centraliser, mais de la distribuer librement à tous !

Le fait que vous L’ayez vous-même retranscrite, et que vous L’ayez publiée sur un support matériel reconnu, un livre vérifiable par tous, protège La Parole du risque de manipulation humaine. Celle-ci devient du coup, contrôlable facilement.

Mais cette sécurité devient aléatoire et la Parole devient vulnérable, quand Son intégrité dépend exclusivement des décisions d’un ayant droit ou d’un éditeur (Michel Potay, ADIRA et ses descendants) qui peut, en toute impunité La manipuler, L’altérer voire même ne plus L’éditer dans l’avenir.

Alors qu’un partage de la Parole sans limite, garantit Sa sécurité, car c’est une multitude de personnes qui pourront La préserver de toute manipulation.



Le Livre En Face publié dans le site web de Al Abdal utilise LA PAROLE DU CRÉATEUR uniquement, telle qu’Elle fut retranscrite par le prophète, et cela pour servir de référence à la compréhension écrite en face.

Le Livre En Face n’utilise pas les préfaces, les notes, les commentaires, les récits, les textes entre parenthèses ni les titres rajoutés de votre main, qui sont effectivement les seuls éléments dont vous pouvez revendiquer la paternité.

En faisant valoir votre Copyright pour le Livre En Face, vous donnez un avant-goût de ce qui pourrait arriver à la Parole, dans l’avenir, de la part de tous les ayants droits : Interdiction, manipulation, enchaînement, rigidification, fossilisation, dogmatisation, catégorisation, division, hiérarchisation, nouvelle religion système. Est-ce là votre objectif premier ? Non certainement pas, c’est tout le contraire, d’après votre enseignement depuis 40 ans.



Donc au nom de l’humanité réceptrice de ce Message, on vous demande solennellement, de libérer la Parole et de la rendre à l’humanité comme vous le dicte votre mission de messager et de prophète. Faites que le copyright devienne du domaine publique, accessible à tous.

Al Abdal/droits changeurs vous invitent cordialement à lire le Livre En Face et à voir les vidéos qui s’y réfèrent, avec un esprit ouvert, libre de tout préjugé, comme vous l’avez fait avec Spinoza, Antigone, les védas et autres.

Al Abdal/droits changeurs n’œuvrent pas contre Mikal, ni même contre Michel Potay. On ne cherche pas des suiveurs, on ne forme pas d’assemblées, ni d’associations ou autre forme de regroupement. On ne veut pas de siège, ni d’adresse, ni de reconnaissance, ni de pouvoir. On veut tout simplement informer et partager ce qui nous a été permis de décoder de La Parole, et suivre la Voie qu’Elle nous indique.

Notre philosophie de partage n’a pour objectif que de permettre à tout un chacun de savoir utiliser le Fer et d’accéder par ses propres efforts de plus en plus au Fond de la Parole.



Chaque individu qui suit la Voie ascensionnelle de l’évolution spirituelle, accentue sa propre lumière spirituelle et renforce, par le partage, celle des autres, et ainsi de suite.

Ceci revient à se changer en bien pour changer le monde en bien.



La Parole de Dieu est notre Seul Repère et notre Seul Guide.



Respectueusement

Al Abdal/droits Changeurs

27/11/2018

** La Notification **

Voici ci-dessous la notification reçue de la part d’un avocat, faisant valoir à Michel Potay les droits de copyright sur la Parole du Créateur! Nous avons publié le communiqué ci-dessous en réponse à cela.

Nous nous excusons de ne plus pouvoir vous livrer la Parole du Créateur actuellement.